Au pays des hommes intègres : Blaise Compaoré se fait désintégrer

IMG-20141030-WA0037Le 1er intègre du pays des hommes intègres est actuellement en pleine désintégration. La rue a eu raison du dictateur Blaise Compaoré. Par un soulèvement populaire, des centaines de milliers de personnes ont arpenté, jeudi 30 octobre, les rues de Ouagadougou pour dénoncer le «coup d’Etat constitutionnel» de Blaise Compaoré. Comme pour dire avec ROLLIN, dans Pougens, qu’« Il ne suffit pas qu’un homme en place soit intègre lui-même et désintéressé : tout ce qui l’environne et l’approche doit l’être ».

«Le 30 octobre, c’est le printemps noir au Burkina Faso, à l’image du printemps arabe», avait dit, mercredi, Emile Pargui Paré, ex-candidat à la présidentielle. En effet, des centaines de jeunes, munis de barres de fer et de pierres ont décidé de prendre les choses en main, refusant de subir le diktat d’un homme qui se voulait intègre mais qui s’est transformé en 27 ans de pouvoir en un arriviste du pouvoir.

Stop, ça suffit, a dit le peuple après tout ce temps de frustration et de souffrance. Et voilà Blaise Compaoré out, dans le maquis en route vers la ville de Po située dans la région Centre-Sud près de la frontière avec le Ghana.

Ulvaeus BALOGOUN

The following two tabs change content below.
Ulvaeus BALOGOUN
Journaliste Béninois, Critique de cinéma, Directeur du journal en ligne www.leleaderinfobenin.net

1 commentaire sur “Au pays des hommes intègres : Blaise Compaoré se fait désintégrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *